Chargement...

Chargement...

En janvier 2020, les échanges avec les pays tiers tirent l’excédent agroalimentaire français vers le haut

En janvier 2020, l’excédent des échanges agroalimentaires français atteint 604 millions d’euros, en hausse de 116 millions d’euros par rapport à janvier 2019 du fait de la baisse des importations (- 69 millions d’euros) conjuguée à la croissance des exportations (+ 47 millions). Le solde des produits agricoles bruts affiche un excédent de 197 millions d’euros et augmente de 46 millions d’euros sur un an. Il bénéficie de la hausse des exportations de céréales malgré la croissance des importations d’agrumes. Avec 407 millions d’euros, l’excédent commercial en produits transformés gagne 70 millions d’euros par rapport à janvier 2019 grâce à la diminution des importations (notamment en produits issus de la pêche et en produits laitiers) supérieure à la diminution des exportations (principalement en boissons). L’excédent commercial agroalimentaire s’améliore avec les pays tiers sur un an mais se détériore avec l’UE.

Laissez votre commentaire