Chargement...

Chargement...

En 2019, la consommation de viande porcine ralentit

En 2019, la consommation française de viande porcine calculée par bilan recule de 3 % par rapport à 2018. Les importations reculent de 5 % tandis que les exportations progressent de 10 %, doublant vers la Chine en proie à la peste porcine. La production croît de 0,5 % en têtes et de 1 % en volume, portée par la demande extérieure et les cours soutenus qui incitent à optimiser l’engraissement des animaux. En janvier 2020, mois de promotions pour la viande porcine, l’activité d’abattage de porcs repart à la hausse. Malgré une baisse observée de mi-décembre à mi-février, le niveau du cours du porc demeure bien orienté. Toutefois, un décalage s’opère avec les autres références européennes qui repartent à la hausse dès fin janvier.

Laissez votre commentaire